Accueil - Particuliers - nos solutions de traitement d'eaux - Nos produits pour les particuliers

collectifs

CONSOMMABLES

Nous vous proposons une gamme de consommables adaptés à votre appareil de traitement de l’eau :
Sels, cartouches, accessoires, pièces détachées et connectiques pour vos installations.
La Niortaise Des Eaux propose les principaux consommables dont vous aurez besoin pour entretenir votre appareil de traitement de l’eau.
grossiste

TRAITEMENT DE L'EAU CALCAIRE

L’entartrage des canalisations, des robinetteries, des pommes de douche et des appareils de production d’eau chaude sanitaire font partie des pathologies les plus fréquentes dans les systèmes de distributions d’eau.
Sans conséquences sur la santé, ce phénomène génère des désagréments pour l’utilisateur, ainsi qu’un inconfort au niveau du contact de l’eau avec la peau.
Et, L’usage d’une eau dure entraine une consommation supérieure de produits lessiviels.
Découvrez ci-après les solutions proposées par la Niortaise Des Eaux.
fontaine

TRAITEMENT DES POLLUTIONS DE L'EAU

Beaucoup de consommateurs se détournent de l'eau du robinet - au profit de l'eau en bouteille - à cause du goût ou de l'aspect de l'eau. Mais traiter cette eau s'avère plus économique que d'acheter de l'eau en bouteilles.
L'eau potable de votre habitation est d'abord traitée en usine : elle y est légèrement chlorée afin d'éliminer les bactéries présentes. A l'arrivée, cette eau peut donc avoir un goût plus ou moins chloré.
Afin d'améliorer le goût de l'eau du robinet et de la purifier, vous pouvez utiliser différentes méthodes de filtration, proposées et suivies par la Niortaise Des Eaux.
conditionement

TRAITEMENT SUR MESURE

Pour une eau de puits ou forage, il peut y avoir trois types de pollutions :
• les organismes vivants : bactéries, virus, algues…
• les contaminants chimiques : hydrocarbures, résidus chimiques pharmaceutiques, agricoles ou industriels...
• les pollutions physiques : poussières, sédiments...
Une eau en apparence limpide et pure peut cacher des micro-organismes ou des polluants, la prudence reste de mise. Il faut réaliser une analyse microbiologique, mais aussi physico-chimique (turbidité, dureté, température, pH, fer, nitrates, chlore...).